Découvrez notre ambassadeur, Philippe Gilson à travers cette interview

                                                                                                        

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous parler de votre parcours de vie ?

Je suis naturopathe hygiéniste, consultant et prescripteur en plasma marin de Quinton. 

Né en 1970 et issu d'une famille d'indépendants, je n'ai cessé, depuis mon adolescence et jusqu'en 2011, de brûler la chandelle par les deux bouts. J'ai aussi enchainé différentes études et diverses activités professionnelles, dont des projets stressants. Durant des années, j'ai adopté un mode de vie délétère, sans le conscientiser.


Bien évidemment (aujourd'hui cela me paraît évident), le seuil de tolérance de mon organisme, ainsi que son seuil toxémiant, ont été largement dépassés. C'est ainsi qu'en 2011 on m'a détecté des tumeurs cancéreuses. D'autres symptômes de toxémie, de congestion et de déminéralisation étaient également présents. J'étais en situation de crise organique majeure.

De nature autodidacte et ayant toujours besoin de comprendre les choses, j'ai entrepris une sérieuse démarche d'étude. Il fallait que je comprenne ce qui m'arrivait, mais surtout, comment je devais m'y prendre pour me sortir de là et aider mon organisme à se régénérer. 
Il fallait que j'apprenne à me responsabiliser en matière de santé. J'ai dû tout réapprendre. A manger, à faire mes courses, à cuisiner, à bouger, à respirer, à me reposer, etc.

Quand et comment avez-vous découvert le Plasma marin ? Et le Laboratoire CSBS-ODEMER ?

En 2012, tout en effectuant mes recherches afin de comprendre et me régénérer, j'ai découvert le plasma marin de Quinton. J'ai commencé par boire des ampoules du Laboratoire Quinton et c'est en 2013 que je découvre la nouvelle marque de plasma marin : Sea-AquaCell's. Une collaboration est née à ce moment-là avec le CSBS. 

Ayant compris, grâce aux travaux du Docteur Warburg, que le développement des cellules cancéreuses n'était possible que dans un milieu acide, ma consommation de plasma marin isotonique a alors été de 500 ml à 1 litre par jour durant des mois, afin de réguler le pH de mes liquides physiologiques. La consommation de plasma marin et l'adoption d'un mode de vie hygiéniste m'ont permis d'aider mon organisme à se régénérer correctement et mes symptômes ont fini par disparaître. 

Je dis souvent que si vous privez un feu de son oxygène, il s'éteint. Il en va de même avec la plupart des pathologies. En supprimant la cause, vous obtenez de très bons résultats. 

En quoi consiste votre métier et comment le pratiquez-vous ?

Les hygiénistes disent souvent que la maladie est une chance (pour autant qu'elle ne soit pas en situation de non-retour, bien évidemment). De prime abord, cela paraît difficile à comprendre. Mais, en réalité, si nous prenons le temps de comprendre pourquoi et comment les maladies se développent, nous pouvons aussi comprendre comment aider l'organisme à les faire disparaître. Nous pouvons également agir préventivement, afin de ne plus jamais voir de symptômes apparaître, ou, tout du moins, les réduire.

Pour moi, la guérison et la pleine santé passent par la compréhension des lois du vivant. Et c'est tout naturellement en étudiant pour ma régénération que j'ai décidé de passer mon temps à transmettre cette bonne nouvelle. Je suis donc devenu consultant hygiéniste et depuis quelques années, consultant et prescripteur en plasma marin, un incontournable outil de régénération selon moi.

En consultation, je répète souvent ceci : "Gardez à l'esprit que votre organisme est capable de régénération extraordinaire, pour autant que vous lui en donniez les moyens. La médecine allopathique et l'hygiénisme sont parfaitement complémentaires. Un allopathe fait des miracles en urgence et pour soulager ses patients en souffrance. L'hygiéniste se focalise sur les causes profondes des symptômes et aide les personnes à adapter leur mode de vie, afin d'accompagner au mieux leurs organismes vers la régénération. Deux approches différentes de la santé, mais indéniablement complémentaires."

Quelles sont pour vous les règles d'une bonne hygiène de vie à l'heure actuelle ?

Le dogme pasteurien (vision de Louis Pasteur largement adoptée de nos jours) nous fait croire que les "maladies" viennent de l'extérieur (virus, bactéries, etc.) et que les solutions (remèdes, médicaments, vaccins, etc.) viennent également de l'extérieur. Cette vision pousse les gens à démissionner de leur responsabilité en matière de santé. Elle entretient la victimisation ("j'ai attrapé une maladie"). Elle pousse les gens à s'en remettre aux spécialistes de la maladie (non de la santé), sans chercher à comprendre leurs organismes, ni pourquoi ils souffrent.

En revanche, la vision de santé de Antoine Béchamp (contemporain de Louis Pasteur) met en évidence la Loi Universelle de l'Homéostasie, qui dit ceci : "Tout système naturel vivant (dont le corps humain), laissé à lui-même, revient spontanément à son état d'équilibre (de pleine santé), en l'absence de perturbations (mode vie délétère), par une série de processus régulateurs (dont les maladies font partie), et dans les limites de la capacité adaptative du système (énergie vitale)." En d'autres termes, la maladie est "organisée", ou "tolérée", par l'organisme dans le but de retrouver son équilibre. Le problème vient donc de l'intérieur (terrain physiologique défavorable) et la solution est en nous (principe de détoxination et de régénération). Pasteur l'avait admis sur son lit de mort en disant : "Béchamp avait raison, le microbe n'est rien, le terrain est tout".

En respectant les lois du vivant, en nettoyant et en renforçant l'organisme et son système immunitaire, grâce à une hygiène de vie appropriée, vous favorisez la guérison. Seul l'organisme pourra se guérir, pour autant qu'on lui en donne les moyens (mode de vie, alimentation au sens large du terme, dont le plasma marin fait partie, évidemment, etc.).

L'interventionnisme allopathique (principes actifs chimiques) ou naturopathique (principes actifs naturels) soulage temporairement et sauve des vies en urgence. Mais, nous devons, parallèlement, accompagner notre organisme dans ses processus homéostatiques (retour à l'équilibre) en s'occupant de la cause de la pathologie. Il ne faut pas se focaliser sur le symptôme de la maladie, car, c'est la maladie qui est le symptôme ; la plupart du temps le symptôme d'une toxémie (terrain physiologique et/ou psychologique défavorable) souvent accompagnée d'un épuisement (des systèmes nerveux et endocrinien).

Le respect des lois du vivant est donc, selon moi, la clé (sans doute la seule) de la régénération et de la pleine santé.

Aussi, j'ai décidé de créer un site Web dédié au plasma marin de Quinton et à son utilisation infoplasmamarin.com. Mon équipe et moi-même avons réuni dans ce site une quantité très importante d'informations qui permettent aux visiteurs de découvrir, de comprendre et d'utiliser correctement le plasma marin. Nous enrichissons ce site régulièrement, et les utilisateurs peuvent nous contacter afin d'obtenir des conseils personnalisés. 

Comment nos lecteurs peuvent-ils vous contacter ?

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Nouveau commentaire